AIME

PARTAGE

RECOMMANDE

Episode 2

Liens Rapides

  • L'Actweet : Le salaire des développeurs aux US
  • Le Start Up All Star : Balloon
  • Le Ctrl Culture Web : Curioos

L’Actweet

Les très bons développeurs web sont une denrée rare et donc très coûteuse, notamment à l’heure de la révolution digitale. Marc Simoncini, le célèbre entrepreneur du Web Français, fondateur de Meetic, a tweeté « Quelle bulle ? un développeur a quitté une de nos startups, il était payé 75 000 euros par an, la société Twitter l’a recruté pour 750 000 euros ». Dans Le Web Site Story on s’interroge alors sur le salaire des développeurs web qui sont des profils de plus en plus recherchés. Il se crée autour d’eux une véritable économie de transferts et de recrutement semblable au mercato des grands joueurs de football notamment de l’autre côté de l’Atlantique.

Pour information, le salaire moyen d’un développeur web aux USA est de 85 430 $ par an. Pour connaître les salaires de la profession en France c’est ici http://goo.gl/V2tPk.

Le Startup All Star

La startup que l’on vous présente aujourd’hui dans Le Web Site Story, c’est Balloon.

Balloon est une jeune start up française créée par trois jeunes entrepreneurs: Adreï Vestemeanu, Romain David et Guillaume Potier. Vous pouvez trouver leur contact sur http://balloonup.com/fr/contact/team.

Balloon est un outil web, clef en mains, destiné aux conférences et événements avec public et dont le but est de faire remonter les questions et remarques qui sont alors affichées aux intervenants. Par exemple j’organise un panel devant 100 personnes, plutôt que de me fier au micro circulant dans le public pour les questions, en utilisant Balloon je permets à l’ensemble des participants de les poser directement via leur téléphone portable (ou leur PC), les plus populaires s’affichant sur un écran ou sur le pc du speaker. La première chose qui vient à l’esprit est bien sur de se dire “Oui ben avec Twitter et les hashtags on peut faire la même chose, non?”. Oui enfin pas tout à fait, l’idée de Balloon est de fournir un service simple et clef en mains pour l’organisateur de la conférence avec des fonctionnalités spécifiques qui viennent faire la différence.

Au rayon de ces fonctionnalités on retrouve: une installation simple pour l’organisateur qui ne requiert aucune compétence technique, un membre du public n’a pas à créer un compte pour poser une question (un vrai plus selon moi), des outils de modération pour corriger l’orthographe ou écarter les questions qui ne rentrent pas dans le cadre, la possibilité pour les gens de voter pour une question et ainsi la faire remonter en tête, l’affichage temps réel des questions (à tous, ou juste à l’intervenant) etc. Ce genre de système s’avère bien plus utile pour les conférences ayant une certaine taille de public (50 personnes selon les fondateurs), mais ses avantages sont nombreux. Qui n’a jamais vu pendant une conférence la galère de passer un micro à une personne mal placée? Ne pas oser intervenir par timidité, ou l’inverse, devoir subir la personne qui met 5 minutes à formuler sa question ou qui n’intervient que pour “profiter” de l’événement et parler de son super service révolutionnaire.

L’approche produit est également intéressante avec un modèle agile, partant de fonctionnalités minimales Balloon itère après chaque retour et événement pour ne développer que les fonctionnalités demandées et qui s’avèrent utiles. Côté business model il s’agit classiquement d’un modèle avec un tarif fixe pour l’outil de base que vous pouvez compléter par des options payantes (par exemple la modération) suivant vos besoins. Porté par 3 jeunes entrepreneurs tout juste diplômés, Balloon a d’ailleurs déjà engrangé ses premiers revenus avec des clients tels que Canal plus, l’Oreal et l’université du medef la semaine dernière. Il existe bien sur des axes d’amélioration mais le potentiel est là, si vous organisez une conférence et désirez ajouter un peu d’interactivité à celle-ci n’hésitez pas à penser à Balloon. Par ailleurs, Balloon a lancé une application qui permet au public de poser directement leur questions et de voter pour les questions les plus pertinentes.

Retrouvez les offres et les fonctionalités de Ballon sur balloonup.com

Le Ctrl Culture Web

Dans la rubrique culture du WSS, nous vous présentons Curioos aujourd’hui, le premier site de vente d’art digital. Curioos s’est ouvert au public début de l’année 2012 avec un but : prouver que les images numériques sont un art à part entière. Pour cela, les deux co-fondateurs ont voulu dans un premier temps faire de Curioos un endroit qui permette aux artistes, aux collectionneurs et aux amateurs d’art de se retrouver.

Jusqu’à maintenant, Curioos se résumait donc essentiellement à un réseau social permettant de découvrir et partager des œuvres numériques dans des galeries virtuelles. Mathieu Valoatto, co-fondateur et PDG de Curioos précise à ce propos la présence de plus de 2000 artistes de 90 nationalités différentes à ce jour. Pour faciliter la découverte d’œuvres, Curioos propose aussi des collections parrainées par des « super curators ». Trois collections de ce type sont disponibles à ce jour : la première, par Romain Colin deFubiz, une autre par Wacom et enfin une dernière par Eleonore Bridge.

Après quelques mois, Curioos a maintenant décidé de se réorienter pour devenir une véritable marketplace. Le site a été revu en profondeur, et place l’achat d’œuvres numériques au cœur de l’expérience utilisateur. L’objectif étant de permettre aux amateurs d’art d’acheter des œuvres le plus facilement possible. En plus des fonctionnalités déjà présentes, Curioos vous permet donc maintenant de commander les meilleures œuvres parmi son catalogue. Ces œuvres sont de plus en plus nombreuses et restent dans une gamme de prix assez large (de 50€ à 500 €). Certaines sont en édition limitée, toutes sont signées, numérotées et accompagnées d’un certificat d’authenticité.

Interrogé sur les prochaines étapes du développement de Curioos, Mathieu Valoatto annonce l’ouverture prochaine de la gamme aux produits du quotidien : accessoires high-tech, design-textile, décoration d’intérieur… Au Web Site Story, on adore et on adhère.

comments powered by Disqus